Le Bicentenaire de notre Société

societe_de_geographie

À l’occasion de son bicentenaire, la Société de Géographie organise une année de la géographie qui se déroulera entre le printemps 2021 et juillet 2022. Comptant quelque 800 membres dont une centaine de membres d’honneur étrangers, cette société savante pionnière demeure l’une des plus importantes du monde dans son domaine. Elle entretient avec ses homologues de Washington, de Londres, de Berlin, de Rome, de Moscou, de Beijing et bien d’autres des relations régulières sous forme d’échanges de publications, de conférences, de visites et voyages croisés.

Au cours du XIXème siècle et dans les premières années du XXème siècle, la Société de Géographie encourage les explorations, les publications de cartes et d’ouvrages consacrés à la connaissance des terres et des mers de notre planète. Tous les explorateurs, géographes et écrivains de voyages en ont fait partie parmi lesquels, en France, Adolphe Joanne, Jules Verne, Élisée Reclus, Paul Vidal de La Blache. Un certain nombre de souverains étrangers y ont adhéré jusqu’à la Première Guerre Mondiale. Elle a compté et compte parmi ses membres de nombreux industriels, commerçants, ingénieurs et, bien sûr, professeurs et chercheurs, ainsi que d’enthousiastes amoureux de la géographie venus de toutes professions. Elle a organisé de nombreuses conférences et des congrès consacrés aux routes, à la construction des chemins de fer (Transcanadien, Transsibérien), à la prospection et à l’exploitation des ressources. Grâce à son président Ferdinand de Lesseps, elle a été directement impliquée dans le creusement des canaux de Suez et de Panama.  Elle a participé aux grands efforts diplomatiques en vue de la paix (congrès panarabe, Alliance française, etc.).

Elle est aujourd’hui la seule institution ayant pour but principal de rendre attrayantes et accessibles au plus grand nombre les connaissances géographiques que les chercheurs continuent à faire progresser dans la sphère académique. Elle utilise pour ce faire tous les moyens modernes à sa disposition : site internet, réseaux sociaux, publications diverses, conférences, colloques et congrès, voyages accompagnés et commentés par ses membres, échanges relevant de la diplomatie scientifique. Elle a pour autre mission de conserver, étudier et mettre à disposition l’important patrimoine qu’elle a constitué grâce à des dons et legs (ouvrages, cartes, photographies anciennes, archives, tableaux, objets rares). Elle est partenaire dans ce domaine du Département des Cartes et Plans de la Bibliothèque nationale de France qui conserve une grande partie de ses collections dans le cadre d’une convention signée en 1942 (300 000 volumes et 10 000 cartes déposés à cette date ; les collections sont depuis en accroissement constant).

Aujourd’hui, le monde a de plus en plus besoin de connaissances géographiques solides que la Société a pour mission de promouvoir en direction des médias, des décideurs des sphères politique, stratégique, économique, des élèves de tous niveaux et des étudiants de toutes filières et, bien sûr, du grand public.

  

Déroulement des cérémonies du bicentenaire

 
 

La veille de la cérémonie solennelle, le mardi 14 décembre 2021, la journée commencera par l’inauguration de l’Exposition de peintures géographiques (Mairie du 6e). Celle-ci sera suivie d’un cocktail. L’après-midi, une manifestation permettra aux présidents et représentants des Sociétés de Géographie étrangères de se rencontrer et de prendre brièvement la parole dans l’amphithéâtre de la Société de Géographie. Un concert d’orgue avec un programme géographique sera ensuite donné à 17h à l’église Saint-Etienne-du-Mont (accord obtenu du curé, le Père Metzinger) par Thierry Escaich, de l’Académie des Beaux-Arts. Il sera suivi, peut-être après un vin d’honneur à la mairie du 5e, d’un dîner de gala à thématique géographique, possiblement dans les salons de l’Hôtel Shangri-la qui fut le siège de la bibliothèque de la Société au temps du Prince Bonaparte.

Le matin du mercredi 15 décembre, à l’intention des délégations étrangères, une présentation de quelques trésors de la Société aura lieu au Département des Cartes et Plans de la BnF qui aura regagné le site Richelieu peu auparavant. Accueil par Mme Ève Netchine, Conservateur en Chef du Département des Cartes et Plans. Un buffet suivra à la BnF ou à la Société de Géographie.

La cérémonie du bicentenaire se tiendra dans l’après-midi (16h) du mercredi 15 décembre dans le Grand Amphithéâtre de la Sorbonne, nous l’espérons en présence du Président de la République et d’un certain nombre de hautes personnalités, ministres, membres d’honneur de la Société tels que SAS Albert II de Monaco, HRH Charles, Prince de Galles, Grand Prix de la Société, ainsi que de la Royal Geographical Society (Londres). Tous les principaux présidents des grandes Sociétés de Géographie du monde sont conviés : Russie (SE Sergueï Choïgou, Ministre de la Défense), Royaume-Uni (Patron : HRH Anne, Princess Royal, Honorary President : The Duke of Kent, President : Baroness Chalker of Wallasey, ancien Ministre d’État), États-Unis, National Geographical Society (President, Tracy W. Wolstencroft), Berlin, Rome, Madrid, Beijing, Tokyo, etc. Tous les grands prix vivants de la Société (voir ci-dessous) et les 800 membres actifs ou d’honneur. Des lycéens et étudiants en géographie seront également conviés.

Une animation musicale choisie en lien avec la géographie sera assurée par l’orchestre de la Garde républicaine (chef d’orchestre colonel François Boulanger). Francis Kurkdjian présentera à cette occasion par un exposé bref sa création parfumée exclusive illustrant la diversité géographique de la France. La cérémonie sera suivie d’un cocktail dans les salons et le péristyle de la Sorbonne ; celui-ci évoquera la diversité des terroirs et des vins français. Un mécénat est demandé à Louis Vuitton (thème du voyage, exposition de quelques objets rares, comme la malle-lit de Savorgnan de Brazza datant de 1868 conservée par le Musée de la Marine) et à Moët-Hennessy pour une dégustation des champagnes et autres vins de France et du monde.

D’autres projets dont certains sont très avancés sont envisagés en lien avec la célébration du Bicentenaire :

  • Une exposition sur les trésors de la Société de Géographie à la BNF (site Mitterrand) au printemps 2022, jusqu’en juillet, à l’occasion du congrès du centenaire de l’Union Géographique Internationale à Paris.

  • une exposition de tableaux géographiques sur le paysage dans le Salon du Vieux Colombier de la mairie du VIe arrondissement (commissaire : Amiral François Bellec, VP de la Société).

  • Un ouvrage très documenté et illustré sur l’histoire de la Société de Géographie.

  • Une bande dessinée déclinant le même thème, au travers de quelques grands acteurs et de quelques hauts faits (éditions Les Arènes).

  • Une grande série d’Émissions destinées à une chaîne TV publique (FR3) sur « Les pays de France ». Projet conduit par Jacques Gonzales, Secrétaire général et Patrick Deschamps.

  • Trois Émissions TV sur l’histoire de la Société de Géographie. Projet conduit par Jacques Gonzales et Gilles Camouilly.

  • Un lien avec le Tour de France cycliste en juillet 2022, en même temps que le congrès du 100e anniversaire de l’UGI.

  • Un concours géographique à destination des jeunes, en collaboration avec l’AMOPA (projet Jacques Gonzales).

  • Un lien avec le Festival International de Géographie d’octobre 2021 à Saint-Dié-des-Vosges.

  • Une vitrine et des animations à la librairie « L’Écume des Pages », boulevard Saint-Germain.

  • Un grand colloque est enfin envisagé au printemps 2021 sur le thème provisoire : « Nécessité de la géographie dans le contexte de la mondialisation », en collaboration avec l’Académie des Sciences morales et politiques. Celui-ci permettra d’aborder l’enseignement de la géographie à tous les niveaux de l’enseignement primaire, secondaire et supérieur, la diffusion du savoir géographique dans les média et auprès du grand public, la participation des géographes aux grands débats actuels (climat, biodiversité, mondialisation économique, migrations, démographie, aménagement du territoire, géopolitique et géostratégie, etc.). L’esprit de ce colloque est dans le droit fil de celui des trente éditions du Festival International de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges qui a beaucoup développé les idées suivantes : « la géographie sert à mieux habiter la planète », « l’ignorance géographique est une arme de destruction massive », « la géographie est au service de la liberté et de la créativité humaines », « sans géographie, ni compréhension de la diversité planétaire, ni harmonie possible entre tous ses habitants », « la géographie, ça sert à faire la paix » . Comité scientifique : Recteurs Micheline Hotyat et Alain Miossec, Jean Baechler, de l’Académie des Sciences morales et politiques, Prof. Gilles Fumey, Prof. Jean-Louis Tissier, Perrine Michon, MC de géographie à Créteil, chargée de mission ASMP, Jean-Robert Pitte.

  • Un autre colloque sur les questions géostratégiques aura lieu au début 2022 (Philippe Boulanger, organisateur).

 

Quelques jalons de l’histoire de la Société de Géographie

 

Les prémisses au XVIIIe siècle : passion des derniers Bourbon pour la géographie. Rôle précurseur de la dynastie des Cassini, de Vauban et de Jean-Nicolas Buache, Premier géographe du roi.

1785 : Louis XVI remet à Lapérouse des instructions annotées de sa main en vue de compléter l’exploration du Pacifique laissée inachevée par la mort de Cook. 21 janvier 1793 : Une histoire sans doute apocryphe prétend qu’au pied de l’échafaud, Louis XVI s’est enquis du grand navigateur dont on ne sait rien depuis 1788 : « A-t-on des nouvelles de M. de Lapérouse ? » (la Société conserve la chaise à porteur de ce dernier).

19 avril 1807 : Napoléon, passionné de géographie, écrit dans une note [1] : « Si dans un point central tel que Paris, il existait plusieurs professeurs de géographie qui pussent rassembler les connaissances éparses, les comparer les épurer, qu’on fût dans le cas de les consulter avec sécurité pour être mieux instruit des faits et des choses, ce serait une bonne et utile institution. » La Société conserve l’un de ses masques mortuaires authentiques.

15 décembre 1821 : création de la Société de Géographie par 217 membres fondateurs parmi lesquels Fourier, Gay-Lussac, Berthollet, Chaptal, Cuvier, Champollion, Jomard, Denon, Chateaubriand, Alexander von Humboldt, Conrad Malte-Brun, le Prince Christian Frédéric de Danemark. Comme elle est la première du monde et qu’elle se veut universelle, son nom est simplement « Société de Géographie ».

1822 : Pierre-Simon de Laplace, mathématicien, astronome et physicien, premier président.

1824 : François-René de Chateaubriand, président.

1825 : Encouragement pour un voyage à Tombouctou. Remise en 1830 d’un prix de 10 000 francs à René Caillé (la Société conserve divers souvenirs de lui) et d’un autre, à titre posthume, au major Alexander Gordon Laing.

14 décembre 1827 : Reconnaissance d’utilité publique par Charles X

1828 : Georges Cuvier, président.

1833 : Duc Élie Decazes, président.

1837 : François Guizot, président.

1841 : Remise du Grand Prix des Explorations et des Voyages de Découverte à l’amiral Jules Sébastien Dumont d’Urville (la Société est toujours en charge de son mausolée au cimetière du Montparnasse).

1845 : Alexander von Humboldt, président.

1848 : Edme-François Jomard, président. Depuis 1828, il a achevé la publication de la Description de l’Égypte en 10 volumes de textes et 13 volumes de planches à partir des matériaux rapportés en 1803 de l’expédition de Bonaparte en Égypte.

1852 et 1857 : Remise de la Médaille des Explorations et du Grand Prix au Révérend David Livingstone (la Société conserve son couvert).

1854 : Remise du Grand Prix des Explorations à Heinrich Barth.

1860 : Remise du Grand Prix des Explorations aux capitaines Richard Francis Burton et John Hanning Speke.

Fin du Second Empire : Les premières projections de photos sur plaques de verre sont organisées dans son amphithéâtre et attirent un large public.

1868 : 560 membres.

1869 : Remise du prix Impératrice Eugénie à Ferdinand de Lesseps.

1876 : Remise d’un Grand Prix au colonel Nicolas Prjevalski.

1877 : 1524 membres.

2 septembre 1878 : Inauguration de l’hôtel de la Société, 184, boulevard Saint-Germain, construit sur un terrain acheté par elle.

1878 : Remise du Grand Prix des Explorations à sir Henry Morton Stanley.

15-29 mai 1879 : Congrès international pour le creusement du Canal de Panama

1879 : Remise du Grand Prix des Explorations à Pierre Savorgnan de Brazza.

1881-1890 : Ferdinand de Lesseps, président.

1883 : Remise d’un Grand Prix au Cdt Joseph-Simon Gallieni.

1884 : Création de l’Alliance française dans l’amphithéâtre.

1885 : Remise d’un Grand Prix au Vicomte Charles de Foucauld.

1890 : Remise d’un Grand Prix à Édouard-Alfred Martel.

1892 : Remise de Grands Prix au Prince Albert Ier de Monaco et à Élisée Reclus.

1894, 1896 et 1907 : Remise de prix au Prince Henri d’Orléans, explorateur.

1895 : Remise d’un Prix au père de la géographie universitaire française, Paul Vidal de La Blache.

1900 : Remise d’un prix à Onésime Reclus, géographe, père du mot « francophonie ».

1904, 1907, 1912, 1922 et 1925 : Remises de prix au docteur et commandant Jean-Baptiste Charcot.

1905 : 2111 membres.

1907 et 1913 : Remise de prix au capitaine Roald Amundsen.

1910-1925 : Le Prince Roland Bonaparte, président. Il accueille la bibliothèque dans son palais (aujourd’hui Hôtel Shangri La) et lègue à son décès toutes ses collections géographiques à la Société.

1912 et 1921 : Remise d’un prix au général, puis maréchal Louis Hubert Lyautey.

18-23 juin 1913 : Congrès panarabe qui revendique l’autonomie des peuples arabes au sein de l’Empire ottoman.

1921 : Remise d’un prix à Knud Rasmunssen.

Juillet 1921 : Célébration du Centenaire de la Société dans le Grand Amphithéâtre de la Sorbonne en présence du Président de la République Alexandre Millerand.

centenaire

La célébration du Centenaire de la Société de Géographie a commencé le 4 juillet 1921 au soir boulevard Saint-Germain, où Son Altesse Impériale le Prince Roland Bonaparte a souhaité la bienvenue aux invités venant du monde entier ainsi qu’aux membres de la Société. Au cours de cette soirée, une médaille d’Or a été offerte au Prince Bonaparte et les diplômes de Membre d’honneur et Membre correspondant au Président et au Secrétaire général de la Société de Géographie.

 Dans la soirée du 5 juillet, le Prince Roland Bonaparte a donné une réception dans son Hôtel de l’avenue d’Iéna, où ses hôtes purent admirer non seulement les beaux salons, mais encore l’incomparable bibliothèque.

Le 6 juillet, dans le Grand Amphithéâtre de la Sorbonne, devant un auditoire de 2000 personnes, Monsieur le Président de la République, Alexandre Millerand, présida la séance solennelle organisée pour célébrer ce Centenaire. Etaient présents à ses côtés les plus hautes personnalités françaises dont M. Léon Bérard, ministre de l’Instruction publique et des Beaux-Arts, le Prince Roland Bonaparte, le Maréchal Joffre, M. le vice-amiral Lacaze, des éminents chefs militaires et des présidents de Sociétés de Géographie venant du monde entier. M. Millerand donna la parole à plusieurs personnalités et, avant de lever la séance, improvisa un discours dont les termes ont profondément touché les invités. De nombreux télégrammes, adresses et lettres manifestant des vœux et des félicitations ont été reçus. Une triple exposition de cartes et de documents a eu lieu à la Bibliothèque nationale de France et au Service Hydrographique de la Marine.

Le 7 juillet, l’Hôtel de Ville de Paris a ouvert ses portes aux membres de la Société de Géographie, les représentants des nations alliées et amies, comme elle l’a fait en 1821 pour abriter la naissance de la Société de Géographie. Les honneurs de la réception ont été faits par des hautes personnalités telles que César Caire, président du Conseil municipal, M. A. Autrand, préfet de la Seine, M. Liard, secrétaire général de la Préfecture de police. Les discours se sont succédé. Un banquet a clôturé la série des fêtes. Deux cents convives dont S.A.S. le Prince de Monaco ont pris part au repas qui a eu lieu dans la grande salle du Palais d’Orsay. Au dessert, le Prince Roland Bonaparte a pris la parole pour remercier chaleureusement toutes les personnes présentes aux cent ans de la première Société de Géographie au monde.

Après chaque discours, la Garde Républicaine a interprété divers morceaux de son répertoire.

Le Ministre de l’Instruction publique et des Beaux-Arts a décerné une croix de commandeur à Alfred Grandidier, ancien président de la Société de Géographie, deux croix d’officier et quinze croix de chevalier de la Légion d’honneur à l’occasion du Centenaire.

27 juillet 1922 : Création de l’Union géographique internationale dont le prince Roland Bonaparte est le premier président.

1924 et 1933 : Remise de prix à Louis Audouin-Dubreuil, organisateur de la Croisière jaune et de la Croisière noire pour Citroën. En 1933 : Grand Prix des Explorations partagé avec Georges Marie Hardt.

1926-1928 : Ernest Roume, ancien Gouverneur général de l’AOF, président.

1928 et 1929 : Remise de prix à Alexandra David-Néel.

1928-1931 : Édouard-Alfred Martel, père de la spéléologie et de la karstologie, président.

1931-1939 : Maréchal Louis Félix Marie François Franchet d’Esperey, président.

1936 : Remise d’un prix à Théodore Monod.

1936 : Remise d’un prix à Paul-Émile Victor.

1939 : 1158 membres

1942 : Un accord est signé avec la Bibliothèque Nationale qui accueille en dépôt ses immenses collections au sein du Département des Cartes et Plans.

1947-1953 : Emmanuel de Martonne, président.

1950 : Remise du Grand Prix des Explorations à Maurice Herzog.

1955 : Remise du Grand Prix des explorations à Sir Edmund Hillary et au Sherpa Norkay Tenzing.

1960-1965 : Général Louis Hurault, ancien commandant du Service géographique de l’armée et de l’Institut géographique national, président.

1970 : Remise du Grand Prix des Explorations à Edwin Aldrin, Neil Armstrong et Michael Collins, astronautes.

1977 : Remise d’un Prix au Commandant Jacques-Yves Cousteau.

1990 : Remise du Grand Prix de la Société à Théodore Monod.

1991 : Remise du Grand Prix des Explorations à Jean-Louis Etienne.

1993 : Remise du Grand Prix de la Société à Claude Lévi Strauss

6 février 2003 : Remise du Grand Prix de la Société au Prince Charles d’Angleterre (pour son œuvre en Cornouailles).

En 2019, elle réunit près de 800 membres dont 150 étrangers.

Les derniers colloques qu’elle a organisés dans son amphithéâtre depuis 2010 ont été consacrés aux thèmes suivants : « Le ciel ne va pas nous tomber sur la tête », le monde arabe cent ans après le congrès panarabe, l’amour du vin, l’énergie, la géostratégie, Tintin géographe, les aliments issus de la mer, etc.

Parmi les derniers récipiendaires de grands prix : Pierre Gourou en 1982, Jean Gottmann en 1984, Alain Peyrefitte en 1995, Jean Malaurie en 1996, Georges Pernoud (émission Thalassa) en 1999, Sylvain Tesson en 2000, Yann Arthus-Bertrand en 2001, Christian Pierret (créateur du FIG de Saint-Dié–des-Vosges) en 2005, Erik Orsenna en 2006, Jean Raspail en 2007, Emmanuel Le Roy Ladurie en 2009, la revue Hérodote en 2014, Frédéric Encel en 2015, Jean-Paul Kauffmann en 2016, Bertrand Piccard en 2017, Jean-Christophe Rufin en 2018, Jamy Gourmaud en 2019.

Ses derniers présidents sont les professeurs Jacqueline Beaujeu-Garnier (1983-1995), Jean Bastié (1995-2009), tous deux pionniers du lien entre géographie, aménagement du territoire et urbanisme, et Jean-Robert Pitte (depuis 2009).


[1] Citée par Jean Tulard, Le monde selon Napoléon. Maximes, pensées, réflexions, confidences et prophéties, Paris, Tallandier, 2015, p. 157.

%d blogueurs aiment cette page :