La Géographie n° 1541 (2ème trimestre 2011) – Dossier Touriste, qui es-tu ?

DOSSIER TOURISTE, QUI ES-TU ? 

Vous pouvez commander directement en ligne cette publication au tarif de 7€ : 


Image d’aperçu

 

Vous pouvez aussi vous abonner à l’année au tarif de 25€ pour la France, 29€ pour l’étranger en remplissant puis en nous renvoyant ce bon de commande. 

Cette publication est également disponible en téléchargement direct : La Géographie n°1541.

Editorial : Et si Jérémy Rifkin avait raison ?

Car pour l’influent patron de la Fondation d’études des tendances économiques de Washington, âgé de 66 ans, il faut repenser le sens du parcours humain, rompre avec l’anthropologie empirique des historiens et des philosophes. Au diable Hobbes, Adam Smith, Jeremy Bentham décrivant les êtres humains mus par leur propre intérêt ! Regardons l’humanité et sa nature profondément sociale, l’élargissement de ses sentiments affectueux avec leurs multiples répercussions sur la culture et la société. Regardons à deux fois l’idée girardienne que la violence mène le monde : les neurosciences montrent des êtres humains qui ne sont pas tous cruels et atteignent un haut degré de civilisation par une conscience altruiste¹.

Avant l’histoire, l’homme n’a pas tracé de frontière entre lui et la nature. Puis, en Mésopotamie, les hommes bâtissent des canaux, se regroupent dans des cités-États, font du commerce, écrivent et fondent les religions. L’Empire romain devient le premier empire globalisé, vaste construction confrontée à une terrible crise agricole poussant l’humanité à changer de modèle. Depuis que les Anglais ont inventé le tourisme au XVIIIe siècle, l’être humain peut tendre le miroir à l’autre plutôt que les baïonnettes. Et il le fait ! Pas assez, dira-t-on et souvent mal. Le tourisme a un bilan qui n’est pas toujours reluisant : « A cause du tourisme, nous sortons brutalement d’un désert pour nous retrouver dans un cloaque frénétique de chaleur, de chairs et de bruits avant d’être renvoyés du jour au lendemain, au fin fond du désert » se plaint Jérôme Ferrari à propos de la Corse.

Pourtant, l’homme touriste qui s’étonne de l’autre, qui s’empresse de le posséder dans une boîte numérique, le touriste qui s’émerveille des plongeurs sous la banquise du Pôle nord, qui rêve de rejoindre le vaisseau spatial Spaceship Two de Richard Branson posté à cent kilomètres de la Terre, le touriste qui s’aventure dans les favelas de Rio, qui nargue la police chinoise au Tibet², c’est un peu le rêve de tout être humain. Une empathie de l’autre, par l’espace. Et qui, pour Jeremy Rifkin, est l’avenir de l’humanité. Puisse-t-il avoir raison !
Gilles Fumey.

Bienvenue à notre nouveau chroniqueur en géohistoire, Christian Grataloup. Merci à tous nos auteurs et notamment Sylvain Tesson fidèle depuis l’autre bout du monde. Et à vous lecteurs toujours plus nombreux à qui nous souhaitons de bonnes vacances 2011. Nos prochains numéros : L’Afrique est-elle repartie ? (automne) et Quand les femmes font le monde (hiver).

 

1. Lire son dernier livre : Une nouvelle conscience pour un monde en crise, éd. Les liens qui libèrent, 2011. Et d’André Lebeau, Les horizons terrestres. Réflexions sur la survie de l’humanité, Gallimard, 2011.
2. Voir le blog d’un voyage étonnant d’un étudiant géographe en Asie : http://a-tour-de-roues.fr/blog/

 

Sommaire du n° 1541

Le lieu du mois : Mayotte, c’est la France !

par Gilles Fumey, p. 6

Être touriste, un certain art du monde

par Philippe Duhamel, p. 10

Un géographe en pays Dogon

par Cassandre, p. 16

Le tourisme autrement

par Gilles Fumey, p. 21

Le zoo, l’ailleurs et les touristes

par Jean Estebanez, p. 23

Le monde se fragmente : deux nouveaux états depuis l’an 2000

par Gilles Fumey p. 30

Marrakech avant et après l’attentat

par Lionel Gauthier p. 31

Petite bibliothèque du voyageur

p. 34

Le Musée imaginaire

par Brice Gruet p. 46

Faut-il encore chasser les baleines ?

par Jean-Thierry du Pasquier p. 48

Carnet de visite au musée du quai Branly

par Brice Gruet p. 52

Les nouvelles de la Géographie

p. 54

Chronique gastronomique

par Jean-Robert Pitte p. 63

Ceci est une pipe

par Christian Grataloup p. 64

Propos (légers) sur le tourisme (de masse)

par Sylvain Tesson p. 66

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :