Actualité

J2 : Erevan – Ashtarak – Erevan

Présentation de la ville d’Erevan, douzième capitale de l’Arménie au fil de l’histoire, qui s’est développée considérablement durant l’ère soviétique, depuis le promontoire de la place de la Mère-Patrie.

Visite de la cave et du musée Ararat appellation Cognac.

Notre groupe est attendu pour visiter l’usine de brandy arménien la Yerevan Brandy Compagny (YBV). Il est environ 10h.

Djema nous introduit dans l’espace Musée du Cognac arménien. Dans un français impeccable elle va nous faire découvrir sur deux heures de parcours et une muséographie étonnante faite de cartes, de vidéos et de visites de salles où sont en attente de vieillissement les brandy différemment élaborés. Plusieurs séquences sont présentées :

  • Géographie du vignoble arménien

Une première carte des régions viticoles en Arménie introduit l’originalité de cette culture de la vigne dans ses espaces, ses terroirs, ses climats et micro-climats ainsi que les cépages autochtones choisis pour élaborer ce brandy-cognac tels que le boskavat, le kangun, l’alvart…

  • La commercialisation du brandy

Un planisphère aux 30 points lumineux atteste d’entrée du succès international de ce brandy -Ararat dans le monde exporté à 92%de sa production. L’usine que nous visitons existe depuis 1953 mais ne possède pas de vignobles , elle se procure les raisins auprès de viticulteurs partenaires selon une charte de qualité précisée En 1998 , l’usine fut rachetée par l’entreprise française Pernod Ricard qui en assure aujourd’hui le développement mais si les méthodes d’élaboration du cognac arménien sont proches de celles du Cognac charentais français il en diffère dans certaines pratiques comme la distillation à l’eau naturelle de grande qualité en Arménie et l’usage en France de l’eau distillée.

  • La vigne et les raisins

26534 tonnes de raisins sont apportées par des petits viticulteurs partenaires pour produire 10 millions de bouteilles par an en moyenne.

300 heures d’ensoleillement sont un énorme atout pour la culture de la vigne mais une faible pluviosité fait du tort à la viticulture arménienne, 30 types de sols et des microclimats remarquables sont favorables mais l’hiver froid et enneigé oblige à buter de terre le pied de vigne pour le protéger des hivers souvent rigoureux et la production est irrégulière.

  • Le vieillissement après élaboration

Une vidéo savante fait la part belle à la fabrication des tonneaux de 400 litres conçus le plus souvent avec du chêne arménien ou français. Les salles de vieillissement sur minimum 3 ans et 10 , 20 et plus côtoient les salles dites des présidents qui ont leur barrique personnalisée, les salles de réserves et celles de garde dans des bouteilles ou Dame-Jeanne.

Quant au secret des secrets des arômes il se trouve derrière une grande porte blindée sorte de salle des archives du fameux brandy d’Ararat qui accumule les médailles dans les grands salons de Berlin ou d’ailleurs.

C’est depuis 1912 que l’appellation Cognac est interdite ici mais Pernod- Ricard aux commandes de ce superbe outil de production et de distillerie du vin d’Arménie diversifie ainsi le vignoble arménien en élaborant ce breuvage alcoolisé (45%, 52% voire plus)

L’entreprise française a fait un excellent placement financier car le succès du Brandy Ararat conquiert ses lettres de noblesse dans tous les concours internationaux

A 12h30 La Société de géographie est invitée par son directeur dans sa nouvelle salle de dégustation afin de s’initier à la dégustation des cognacs sur deux choix : 10 ans d’âge et 20 ans d’âge.

Bravo à Francoise Ardillers pour ce passage obligé à l’usine YBC d’Erevan !

Ce fut un excellent moment de discussion et d’échanges avec nos guides et notre hôte qui se prolongea quelques minutes dans la boutique aux achats : le millésime Charles Aznavour fut bien sûr remarqué !

Avant notre entrevue avec la Président de la République qui a insisté pour que nous nous revoyions avant notre retour en France.

IMG-20190612-WA0024

Visite de la cave Armenia wine du nouveau vignoble Ashtarak.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :