La Géographie n° 1548 (1er trimestre 2013) – La planète financière

LA PLANETE FINANCIERE

Vous pouvez commander directement en ligne cette publication au tarif de 7€ : 


Image d’aperçu

 

Vous pouvez aussi vous abonner à l’année au tarif de 25€ pour la France, 29€ pour l’étranger en remplissant puis en nous renvoyant ce bon de commande. 

Cette publication est également disponible en téléchargement direct : La Géographie n°1548.

 

Editorial : Une finance très déstabilisante

Mise au défi de lire un Monde profondément changé par la crise économique, notre revue plonge dans le grand bain de la finance pour comprendre cette tectonique des places qui affecte notre géographie. Des pays émergents regorgent d’épargne qui s’investit dans des pays riches dont les modèles sont attaqués par une crise, « la plus violente depuis la Seconde Guerre mondiale », selon Jean-Claude Trichet, ancien président de la Banque centrale européenne qui nous livre dans un entretien un lumineux diagnostic des enjeux actuels. Lorsqu’il a sermonné publiquement Angela Merkel et Nicolas Sarkozy « pour avoir très mal géré la crise », scène rapportée par Arnaud Leparmentier dans Ces Français fossoyeurs de l’euro (Plon, 2013), Jean-Claude Trichet a pu sauver l’Europe d’un séisme financier qu’il fut un des rares à analyser.

Le cyclone est passé mais tout reste à faire. Mais comment s’y prendre quand les analyses sont si divergentes ? D’un côté, les banques centrales – et Jean-Claude Trichet – prônent une intégration limitée par un impératif de stabilité avec une nouvelle zone monétaire en Asie, une gouvernance renforcée des institutions internationales détectant des risques endogènes. D’un autre côté, des économistes ou des géographes, tel Laurent Carroué dans cette revue, appellent de nouvelles régulations. Autant dire qu’il y a un fossé que certains ne sont pas près de franchir. Gérard-François Dumont sur la régulation et Maude Sainteville sur le rôle de la géographie dans la compréhension de la planète financière apportent des analyses qui sont autant de ponts rassurants dans ces écarts de points de vue.

Une gouvernance mondiale est-elle imaginable si l’on ne parvient pas à dessiner les contours d’une « société civile internationale », que le politiste Jean-François Bayart entrevoit dans l’imaginaire collectif des ONG investies dans la santé, les droits de l’homme ou l’environnement ? D’aucuns l’appellent de leurs vœux. Et dans l’entretien exclusif que nous accorde Jean-Claude Trichet, elle est bien là. En miroir de tout ce qui est tenté pour apaiser notre planète surchauffée par une finance très déstabilisante.

Gilles Fumey


 

Sommaire du n° 1548

Territoire en vue : Zürich

par Manouk Borzakian, p. 6

Entretien avec J.-Cl. Trichet

par Gilles Fumey, p. 10

Le capital

par Paul Claval, p. 14

Une crise comparable à la guerre

par Laurent Carroué, p. 18

La régulation du système financier

par G.-Fr. Dumont, p. 20

La géographie aux prises avec la crise

par Maude Sainteville, p. 23

Les subprimes

par Hugo Lefebvre, p. 27

Trafics

par Philippe Rekacewicz et Brice Gruet, p. 30

Port-folio: l’eau, hommage à J. Bethemont

p. 34

Le Musée imaginaire : Curiosités

par Brice Gruet, p. 43

Paul-Arthur Chevauchez invité de la Géographie

p. 48

Les nouvelles de la géographie,

p. 50

Gérard Genette

par Daniel Oster, p. 58

Protection ou menace

par Jean Estebanez, p. 62

Les commensaux

par Christian Grataloup, p. 64

De haut vol malgache

par Olivier Weber, p. 66

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :